lundi, décembre 12, 2016

Wog wins silver at FINA World Championships

La nageuse de 18 ans Kelsey Wog, une athlète des Bisons, s’est démarquée sur la scène internationale. Dimanche dernier, Kelsey a remporté l’argent pour le Canada à l’épreuve 200 m brasse des Championnats du monde de natation FINA de 2016 (25 m) à Windsor, en Ontario.

Podium women's 200m breaststroke

La nageuse de 18 ans Kelsey Wog, une athlète des Bisons, s’est démarquée sur la scène internationale. Dimanche dernier, Kelsey a remporté l’argent pour le Canada à l’épreuve 200 m brasse des Championnats du monde de natation FINA de 2016 (25 m) à Windsor, en Ontario.

Kelsey Wog de Winnipeg était nageuse remplaçante pour l’équipe canadienne des Championnats du monde FINA. Avant que l’on demande à Kelsey de se joindre officiellement à l’équipe des Championnats du monde FINA, la plupart de ses compétiteurs et plusieurs de ses coéquipières ne savait pas qu’elle était remplaçante. Les championnats du monde FINA marquaient la première compétition internationale pour Wog à l’échelon senior.

Kelsey s’est rendue à Windsor au début de la semaine dernière pour encourager ses coéquipières quelques jours avant l’épreuve de brasse 200 mètres dimanche. À sa grande surprise, elle a fait ses débuts à la nage plus tôt que prévu.

Mardi soir, l’équipe a fait appel à Kelsey à la dernière minute pour participer à la compétition de brasse mercredi et représenter le Canada avec l’équipe de relais quatre nages 4x50m. Les médaillées olympiques de Rio Kylie Masse et Michelle Williams et la médaillée d’or Penny Oleksiak faisaient partie de son équipe.

L’équipe de relais a établi un nouveau record canadien à l’épreuve éliminatoire, où Kelsey a clairement montré qu’elle mérite une place avec les meilleures. À la finale, en soirée, les Canadiennes ont terminé en quatrième place, seulement 0,2 seconde derrière les Danoises, qui ont gagné la médaille de bronze.

Wog a connu sa meilleure épreuve dimanche, au 200 mètres brasse. Elle était dixième tête de série au début de l’épreuve, mais elle a ensuite affiché le troisième meilleur chrono dans son épreuve (en plus d’établir un nouveau record personnel de 2:20.26). Kelsey n’était pas la favorite lorsqu’elle s’est qualifiée pour la finale dans un domaine presque entièrement peuplé de médaillées olympiques et d’Olympiennes. Sa performance à l’épreuve finale a surpris ses compétitrices, et la foule canadienne était en délire lorsque Kelsey – qui était demeurée en quatrième place pendant presque toute la course – a devancé ses concurrentes pour s’emparer de la deuxième place. Elle a nagé côte à côte avec la Britannique Molly Renshaw pendant les derniers 25 m, en quête de la médaille d’or.

Kelsey a réduit son temps de près de deux secondes comparativement à l’épreuve éliminatoire (pour afficher un nouveau record personnel de 2:18.52) : elle n’était qu’à 0,01 seconde de la médaille d’or. La médaille d’argent de Kelsey, ainsi qu’une autre médaille d’argent et une médaille d’or pour le Canada, ont permis à notre pays de connaître sa meilleure performance en bassin de 25 mètres aux Championnats du monde.

Kelsey était tout aussi surprise que ses compétitrices de ses résultats, ce qui était bien évident lorsqu’elle a vu son chrono après la finale. Wog, émue, fut interviewée après sa course. « Tout ce que je voulais, c’était me rendre à la finale », a-t-elle avoué.

La jeune nageuse décrit son expérience ainsi : « C’était irréel, surtout chez moi. Participer à une compétition chez nous a poussé l’équipe à vouloir performer à son maximum. Nous voulions que tous soient fiers de nous. »

Selon l’entraineur-chef des Bisons Vlastik Cerny, le succès de Kelsey n’est pas surprenant aux yeux de ceux qui suivaient ses progrès. L’ancien Olympien de 1998 sait que les meilleurs brasseurs canadiens étaient installés devant leur télé en août dernier lorsque l’équipe féminine canadienne a marqué l’histoire aux Jeux olympiques à Rio.

« Cela semble si facile lorsqu’on regarde les nageurs les plus rapides au monde : on dirait que personne ne fait vraiment d’effort. Kelsey possède cette même aptitude naturelle » a affirmé Vlastik lors d’une entrevue.

Ce qui importe c’est qu’elle est bonne. Très bonne. Mais surtout, la jeune nageuse est loin d’avoir terminé son aventure. Kelsey bat ses records personnels à presque toutes les compétitions auxquelles elle participe, et elle a amplement d’espace pour devenir plus forte, meilleure et plus rapide pendant les prochaines années à venir.


Vous pouvez visionner la performance excitante de Kelsey au :: CBC Sports


POUR EN SAVOIR PLUS à propos de Kelsey, voir la FAQ ->>