Adrienne Leslie-Toogood

jeudi, octobre, 6th, 2016

Entrevue avec Adrienne Leslie-Toogood, directrice de la psychologie du sport au CCSM

Chaque athlète a ses barrières de performance, même ceux qui sont au sommet de leur forme physique. Ils sont atteints d’anxiété avant les compétitions ou les essais; ils ont des doutes sur leur entrainement ou leur capacité à composer avec la pression. Les athlètes d’élite – les spécimens physiques les plus incroyables, des gens qui possèdent un ensemble de compétences sans pareil – demeurent toutefois des êtres humains, et leur performance peut parfois être victime de l’aspect psychologique des choses.

Adrienne Leslie-Toogood, directrice de la psychologie du sport au CCSM, explique en quoi consistent ses tâches quotidiennes en tant que psychologue du sport, et comment elle aide les athlètes de haut niveau à performer dans les moments cruciaux.

Lorsque votre famille et vos amis vous demandent ce que vous faites dans la vie, que répondez-vous?
La psychologie, c’est « la gestion de votre humanité ». J’essaie d’aider les athlètes connaître leur plein potentiel dans des situations stressantes.

Les athlètes ont besoin de se sentir à l’aise avec leur vulnérabilité et mon rôle est de travailler avec eux pour qu’ils puissent devenir des athlètes résilients.

Quelle est la question que l’on vous pose le plus souvent?
« Que fais-tu vraiment? » ou « Que fais-tu lorsque tu es en déplacement? ». Apprendre à connaître l’athlète est la première et plus importante étape de mon travail. Établir un bon rapport est la clé.

Parfois, je commence par un sujet plus large, mais en général, je commence par une évaluation. J’utilise différents outils pour comprendre comment l’athlète performe en situation de stress, que ce soit avec un crayon et un papier (TAIS par Nideffer, par exemple) ou avec un test de résistance et de rétroaction biologique.

L’anxiété apparaît souvent avant la performance, mais la plupart des gens veulent prétendre qu’elle n’existe pas. Pour éliminer ce déni, je demande : « Comment pouvons-nous gérer cette anxiété? » Nous ne sommes pas des robots. La principale activité de notre cerveau est de nous aider à vivre, alors il réagit naturellement à des situations extrêmement stressantes.

Lorsqu’on cesse de laisser les gens connaître l’échec, ils cessent de prendre des risques. Nous leur enseignons à ne pas vivre pleinement ou selon leur véritable potentiel.

Quel est votre aspect préféré de votre travail?
C’est un véritable privilège de travailler avec ces athlètes. Ils m’inspirent; ils me lancent le défi de m’adapter, et j’ai l’occasion d’apprendre énormément d’eux. J’aime vraiment être capable d’avoir une incidence positive sur la vie des gens. Ce sont des individus qui possèdent un talent sportif unique et je peux les aider à connaître leur plein potentiel dans des situations critiques.

Je veux apporter un changement significatif : c’est ma philosophie et mon point de mire. L’important, c’est ma relation avec les athlètes. Je leur rappelle constamment : soyez terre-à-terre, soyez incroyable, et soyez bien.

Croyez-vous avoir connu du succès auprès des athlètes avec qui vous avez travaillé?
Posez-moi cette question dans 20 ans lorsque nous saurons ce qu’ils sont devenus! Le sport peut être un parcours difficile. J’œuvre en vue d’aider les athlètes à cheminer – à se sentir bien pendant ce parcours.

Qu’est-ce qui vous a incitée à choisir cette carrière?
Le sport a toujours occupé une grande place dans ma vie. J’ai toujours joué et voyagé avec le sport, et j’ai vécu de précieuses expériences de vie à travers celui-ci. J’ai eu d’excellents entraineurs qui m’ont appuyée pendant ma phase de développement, et j’ai pu constater comment cela peut être difficile. J’ai réalisé que je pouvais fournir des ressources aux gens à ce niveau. Mais surtout, j’aime les gens et j’aime les aider.

Y a-t-il un sport que vous préférez dans le cadre de votre travail?
J’aime tous les sports, j’aime aider les gens à pousser leurs limites – à s’épanouir. Pendant mon doctorat, j’ai travaillé avec différents sports, alors j’ai appris à les apprécier tous.

Votre citation favorite?
« La passion, l’engagement et l’intensité génèrent une nouvelle liberté menant à une personne dynamique, équilibrée et holistique qui est en santé toute la vie. »

Il s’agit de l’énoncé de mission que j’ai créé il y a plus de 20 ans pendant mes études supérieures. Je suis très motivée et ces mots me rappellent que je dois prendre soin de moi si je veux maintenir cette motivation. Je dois suivre de près mon zèle, car sinon, je risque de faire une crise cardiaque! Cet énoncé me rappelle que je dois prendre soin de mon corps tout au long de mon parcours.

Quelque chose de surprenant à propos de vous?
Mes aptitudes au basketball – je suis une excellente joueuse de basket! J’aime aussi les arts et j’apprécie leur excellence : l’orchestre symphonique de Winnipeg, MTC, le ballet, la danse contemporaine, peu importe!