Assembler le puzzle de l’excellence

Published On: février 20, 2016

Chantal a travaillé fort pour se rendre à la ligne de départ des championnats du monde à Chicago, après s’être fracturé l’omoplate dans un accident de vélo un mois auparavant.

Après son accident, les médecins ont informé Chantal que la période de récupération pour une fracture de l’omoplate est de six semaines et qu’il n’était pas certain qu’elle puisse participer aux championnats du monde. Si tel était le cas, il lui serait pratiquement impossible de se qualifier pour les jeux de Rio. La qualification pour Rio 2016 repose sur un système de points qui requiert que les athlètes obtiennent des points aux championnats du monde, au championnat continental et à une troisième épreuve para mondiale. Les sept meilleurs athlètes au pointage international se qualifient pour un départ aux Jeux paralympiques à Rio.

Sa septième place aux championnats du monde, malgré un état de santé loin d’être optimal, lui a permis de garder espoir pour Rio.

Malheureusement, en raison de son accident, Chantal a manqué l’épreuve mondiale para à Edmonton, qui devait avoir lieu deux semaines avant les championnats du monde. Son absence signifiait qu’elle devait participer aux épreuves para mondiales en Australie et au Japon au printemps afin d’accumuler suffisamment de points pour une qualification paralympique. Chantal a amorcé l’année en défendant son titre des championnats panaméricains à Sarasota, en Floride, le 12 mars 2016. Nous lui souhaitons que sa saison débute avec d’excellents résultats.

Pour le moment, Chantal se concentre sur un large bloc d’entrainement en vue d’une saison de course 2016 marquante.

Hors-saison, Chantal s’adonne à un entrainement spécialisé qui lui permet de repousser les limites de sa performance :

  • Kyle, l’entraineur en conditionnement physique, travaille avec Chantal dans la salle de musculation deux fois par semaine pour améliorer sa force musculaire et son endurance afin qu’elle puisse supporter l’entrainement quotidien ardu d’une athlète d’élite. Kyle et Glen, son physiothérapeute, travaillent également avec elle pour s’assurer que les tissus musculaires affectés par son accident (ou avant) sont traités.
  • Dans le labo de la science du sport, notre physiologiste Daryl a mis à l’essai des séances d’entrainement hypoxiques (oxygène faible) avec Chantal. L’entrainement avec de faibles taux d’oxygène peut stimuler davantage la production de mitochondries dans les cellules musculaires. Les mitochondries étant responsables de la production d’énergie pour les muscles, si l’on augmente leur nombre, l’endurance devrait également s’améliorer, ce qui sera avantageux pour Chantal pendant les courses.
  • La diététicienne du sport Jorie planifie l’apport nutritionnel de Chantal selon son entrainement et ses besoins quotidiens. Pour Chantal, il s’agit non seulement de réfléchir à ce qu’elle mange et aux portions, mais également aux moments où elle mange. L’horaire des repas est très important afin de s’assurer que Chantal s’alimente de manière optimale pour ses séances d’entrainement.
  • Chantal participera également à un entrainement de biofeedback biologique avec Adrienne, la psychologue du sport. Ce type d’entrainement vise à augmenter l’autorégulation de la respiration et du rythme cardiaque pour promouvoir la relaxation. Grâce à des capteurs attachés à elle, Chantal peut voir certains paramètres, se concentrer, et tenter de relaxer et de se contrôler. Ceci peut l’aider à surmonter la nervosité pendant les grandes épreuves et l’aider à se détendre.
  • Et enfin, l’entraineur de natation Craig et l’entraineur-chef Gary sont présents aux séances d’entrainement, raffinent sa technique et poussent toujours Chantal vers l’excellence. Il faut beaucoup de planification, particulièrement pour trouver des moments de rencontre avec les spécialistes qui correspondent à l’horaire de Chantal.

Chaque pièce du puzzle doit être en place pour que Chantal puisse grandir et réussir.

En tant qu’équipe, tout le monde travaille fort pour que Chantal se rende à Rio et nous lui souhaitons tout le meilleur pour la prochaine année.

Vous pouvez lire le blogue de Chantal Givens au goforitchantal.com.

Sign up to receive the latest news from CSCM and its athletes.