mercredi, novembre 9, 2016

Winnipeg, MB – La triathlonienne de Winnipeg Kyla Roy profite des douces températures automnales. Après avoir clôturé une saison de compétition excitante, la jeune athlète de 18 ans affirme qu’elle nagera et courra pour le plaisir, et qu’elle fait des randonnées avec son vélo cycle-cross sur les pistes avant qu’il commence à neiger!

En septembre, Roy a représenté le Canada dans la division féminine junior du Triathlon mondial ITU 2016 à Cozumel. Être choisie fut, en soi, une réalisation exceptionnelle pour Roy qui, à peine six mois plus tôt, subissait une blessure qui a mis sa saison de compétition en danger.

Afin de faciliter sa récupération et se préparer pour les extrêmes auxquels elle allait être confrontée au Mexique, Roy a travaillé avec les experts de la science du sport du Centre canadien du sport Manitoba (CCSM).

kylacollageLes physiologues du sport ont travaillé avec elle pour lui permettre de récupérer et de retrouver la forme. « Lorsqu’une personne moyenne souffre d’une fracture de stress, elle arrête normalement de courir pour guérir. Mais une athlète qui cesse de s’entraîner risque de nuire à sa forme physique » explique Jérémie Chase, physiologue du sport. Une pause d’entraînement aurait également nui à la capacité de Roy de participer à des compétitions et de participer à la compétition mondiale.

L’équipe de physiologie a aidé Roy à avoir accès à un tapis roulant Alter-G. Ce dernier crée une pression positive sur la portion inférieure du corps pendant l’entraînement. « Il réduit les forces de réaction au sol et réduit l’impact de chaque frappe de pied que son corps doit absorber, dit Chase. Ceci lui permet de guérir, mais aussi de garder la forme en courant. »

La diététicienne du sport Jorie Janzen a développé des stratégies d’hydratation et d’alimentation pour Roy, et la psychologue Adrienne Leslie-Toogood l’a aidée en matière de performance mentale et de préparation.

Après avoir entrepris le chemin de la guérison, Roy a travaillé avec l’équipe du CCSM sur l’acclimatation à la chaleur pour se préparer aux températures et taux d’humidité élevés qu’elle affronterait en compétition au Mexique. Une chambre de chaleur permet à l’équipe de simuler les conditions de course potentielles et de surveiller la réponse physique de Roy.

Roy a terminé 23e à Cozumel, un résultat qu’elle avoue être au-dessous de ses attentes. « Mais j’ai connu une bonne performance pendant les deux premières étapes de la course. Ce fut l’une des courses les plus chaudes et difficiles que je n’aie jamais connues, et ce fut une expérience incroyable! »

Elle dit: « Je suis impatiente d’entamer la saison 2017 et de voir ce que me réserve l’avenir. »

Pour en connaître davantage à propos de Kyla >>

 

-30-

À propos du CCSM :

Le Centre canadien du sport Manitoba (CCSM) est le carrefour du sport de haut niveau au Manitoba. À titre de membre du Réseau des instituts canadiens du sport olympique et paralympique, le CCSM œuvre en vue de fournir un environnement haut de gamme et multidisciplinaire d’entrainement quotidien pour les athlètes et les entraineurs avec des services et des programmes intégrés dans les domaines de la physiologie, du conditionnement physique, de la nutrition, de la psychologie et du soutien personnel.

Pour renseignements :

Jeff Powell

Directeur général, Centre canadien du sport Manitoba
Ligne directe: 204.474.7148 | Courriel: media@cscm.ca